Centaure, le film pour découvrir le Kirghizistan à dos de cheval

Avec Centaure, le cinéatse kirghize Aktan Arym Kubat nous entraine pour découvrir les magnifiques paysages de son pays, ainsi que la relation particulière que son peuple lie avec le cheval.

Le Kirghizistan est un petit pays coincé entre le Kazakstan, la Chine et l’Ouzbekistan. Peuplé à l’origine par des nomades, la population continue d’avoir une relation privilégiée avec le cheval, notamment au travers leur religion et les mythes qui se transmettent de génération en génération. C’est ce Kirghizistan que Aktan Arym Kubat nous dévoile dans son dernier film : Centaure. Le titre du film provient du personnage éponyme, ancien voleur de chevaux reconverti en projectionniste pour le ciné-club d’un village proche de Bichkek, la capitale. Il y vit une existence paisible avec sa jeune femme et son jeune fils autiste.

Mais un soir, il reprend du service en étant mis au défi de voler un magnifique cheval qui vient d’arriver dans la région… S’en suit la traque du voleur, dans les paysages magnifiques et qui montre un peuple fier dont on entend peu parler aujourd’hui.

À travers ce film, Aktan Arym Kubat parle de la liberté perdue de son peuple, de l’arrivée du capitalisme dans cette ancienne république de l’URSS, de l’enrichissement des uns et du pouvoir de la religion. La place du cheval dans la société kirghize a changé, autant que la culture de ce peuple. D’un animal symbole de liberté, il fait aujourd’hui la richesse de certains, qui l’élèvent pour sa viande.

« Les chevaux sont les ailes des Hommes » dit un proverbe kirghize. Avec ce film, le réalisateur Aktan Arym Kubat, sans discours passéiste, montre qu’il est urgent pour l’Homme de retrouver ses ailes…

La bande-annonce à découvrir ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *