La ponette « ignorée » aux enchères devenue championne 

Cuffesgrange Cavalidam est la monture du jeune cavalier Seamus Hughes-Kennedy. Le 30 décembre, elle et son complice se sont illustrés en gagnant la finale du FEI Ponies Jumping Trophy de Malines en Belgique. Si aujourd’hui la ponette est une championne, rien ne la promettait à un pareil avenir. EQ vous compte l’histoire atypique de cette jolie baie brun dont le destin aurait pu être tout autre.

 

En novembre 2014, Cuffesgrange Cavalidam est présentée lors de la vente aux enchères de Goresbridge, dans la province de Leinster en Irelande. Ce jour là, la ponette, pourtant fille du remarquable Luidam et soeur des deux chevaux de Grand Prix, Cuffesgrange Lux Good et Sir Luc, ne convainc pas les acheteurs présents. Insatisfait des offres proposées, son éleveur Eamon Sheehan et propriétaire des écuries Cuffesgrange Sport Horses, persuadé du potentiel de sa petite perle brune, la retire de la vente. Quelques temps plus tard, elle est finalement repérée et rachetée par Clare Hughes, la maman de Seamus. La jument de huit ans est alors poulinière et n’a jamais été montée. Après son débourrage, la baie brune surnommée Ash est confiée à Seamus qui n’a alors que onze ans et peu d’expérience en tant que cavalier.

Quatre années plus tard, le couple, seul double sans faute de la finale, s’offre la première édition du FEI Ponies Jumping Trophy au terme des cinq étapes qualificatives d’Oslo, Herning, Vérone, Lyon et Stuttgart.

Seamus Hughes-Kennedy et Cuffesgrange Cavalidam, sans faute à l’étape de Vérone :

 

Cette victoire vient, par ailleurs, confirmer l’ascension du jeune cavalier irlandais, inconnu du grand public avant le Bonneau International Poney (BIP) de cette année. En effet, si Ash s’est rapidement révélée être douée, il en est de même pour son pilote qui a commencé ses premiers parcours à 1,30m, il y a tout juste un an.

« Cela montre bien à quel point il est important pour les chevaux de se retrouver dans de bonnes maisons. Si Cuffesgrange Cavalidam a finalement atteint son plein potentiel c’est aussi grâce au temps, au dévouement et au travail acharné dont Seamus Hughes-Kennedy et sa famille ont fait preuve. Si Cavalidam avait été vendu lors de cette vente à Goresbridge, elle n’aurait peut-être pas eu la même opportunité », confie, Eamon Sheehan,  l’éleveur de la talentueuse ponette.

Cavalidam performe aujourd’hui en compétition, mais il faut également noter qu’elle fut, avant sa carrière sportive, une excellente reproductrice puisqu’elle a donné naissance à quelques chevaux de haut niveau, tels que Cuffesgrange Cavadora (épreuve à 1,40m) ou encore Cuffesgrange Qualidam (circuit national).

Anecdote extraordinaire : en consultant les papiers de Cuffesgrange Cavalidam, Clare Hughes s’est aperçue que la petite crack était la fille de Cuffesgrange Millennium, une jument née chez l’un de ses cousins – le fils de la soeur de son propre père -. Ce dernier l’avait par la suite revendue au frère d’Eamon Sheehan. À croire que la jument et son jeune cavalier était prédestiné à se rencontrer.

Anaïs Durr /©Scoopdyga

1 comentaire

  1. Your story is factually incorrect I’m afraid.
    Firstly I am Eamon Sheehan the breeder of Cuffesgrange Cavalidam and the owner of Cuffesgrange Sport Horses.
    The dam of Cavalidam is Cuffesgrange Millennium whom my brother Ronan Sheehan bought off Tom Brennan who is a cousin of the Hughes family. Toms mother Ita is a sister of Clare Hughes father.
    Ronan competed Cuffesgrange Millennium who is by Cavalier on the National circuit before we started breeding from her. From this Mare line we have bred Cuffesgrange Lux Good and Sir Luc both jumping at international Grand Prix level and Cuffesgrange Cavalidam who we decided to breed from. We bred Airdisplay (Grade A) Cuffesgrange Qualidam (1.40m in Germany), Cuffesgrange Cavadora, jumping national circuit, from Cavalidam before we decided she was breeding a little bit small and decided to get her measured as a 14.2 Pony. We broke and produced her and presented her for Goresbridge Horsesales. She was not making enough money on the day and we returned her from the sale as I knew how good she was.
    Clare Hughes bought the Pony off me for a substantial amount a number of weeks later after I told her it was a Pony good enough to jump at European level.
    With the availability of google I find the information in your article quite poor. A simple search would give you the correct information on Cuffesgrange Cavalidam and it also would have given you a link to the complete family tree. This mare was not a rough diamond found in a field, she was a top pony that was very well produced before we sold her.
    Cuffesgrange is the prefix that we name our horses and ponies with, if you checked this out you also would have noted that we bred Cuffesgrange Little Ric who was on the UK eventing team for the third year in a row along with Cuffesgrange Cavalidam jumping in her first Showjumping europeans in Hungary this year.
    Below is the link to the family tree of Cuffesgrange Cavalidam.

    http://horseandbreeder.com/mareline.php?thishorse=29679

    Regards,

    Eamon Sheehan,

    Cuffesgrange Sport Horses,

    Bawnlusk,
    Cuffesgrange,
    Kilkenny.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *