Une pratique à la violence extrême pointée du doigt par Playground

Vendredi, le site internet PlayGround et PACMA, une association qui lutte pour la défense des animaux, ont publié une vidéo dénonçant le sort réservé aux chevaux participant au “Tiro y arrastre”. Les images d’une violence extrême montrent le “sport” pratiqué à Valence, en Espagne, qui consiste à faire tirer à des chevaux des charges colossales sur une piste de sable excessivement profonde. Une pratique locale qui, pour les amateurs de ce triste spectacle, n’est “pas de la maltraitance”. Il existe d’ailleurs une Fédération de “Tiro y Arrastre” qui défend cette pratique comme sport. Or, les images diffusées par PlayGround Italie montrent des chevaux soumis à un effort extrême, épuisés, mais également roués de coups. À cause des charges énormes qu’ils doivent tirer, les équidés à bout de force ne parviennent parfois pas à franchir la ligne d’arrivée, ce pour quoi ils sont encore un peu plus violentés.

Considérée comme une activité sportive, la pratique continue de recevoir des subventions de la ville de Valence. Une clémence qui révolte Raquel Aguilar, la coordinatrice de PACMA à Valence :  « Il est honteux que la ville continue à entretenir de tels abus.” Dénoncée par l’association depuis plusieurs mois, cette pratique a été à l’origine de plusieurs pétitions, comme sur Change.org.

D’une violence terrible, les images de PlayGround Italie ne sont pas destinées à tous les publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *