La SPA recueille deux Trotteurs français issus d’un laboratoire

Le Grand Refuge de la Société protectrice des animaux (SPA), situé à Pervenchères, dans l’Orne, a accueilli pour la première fois deux chevaux issus de laboratoire le 29 novembre dernier. Récit.

Après avoir été réformé des courses, Unité et Titan, deux Trotteurs français de neuf ans, ont été utilisés dans des protocoles de production de sérums antirabiques, antitétaniques et antivenimeux. Ils seront proposés à l’adoption d’ici un mois, le temps de leur réhabilitation. Le refuge de Pervenchères souhaite leur donner une retraite paisible, aucune reconversion montée n’est envisagée pour les deux jeunes chevaux.

Stéphanie Girard, chef d’équipe au Grand Refuge était surprise de faire la rencontre de deux chevaux ne craignant pas l’approche de l’Homme. « C’est un cas que nous n’avons pas l’habitude d’avoir. Habituellement, les chevaux sont craintifs car ils ont eu une mauvaise expérience de l’Homme. Ce n’est pas du tout le cas de Titan et Unité ».

Cette opération est le fruit d’un partenariat avec l’association GRAAL (Groupement de Réflexion et d’Action pour l’AnimaL). L’association propose depuis 2005 de réhabiliter des animaux de laboratoire arrivant en fin de protocole et dont l’état de santé permet d’envisager une adoption. Cette démarche permet à près de cinq cents animaux de laboratoire d’accéder chaque année à une retraite.

Mathilde Francou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *