Un cerf abattu pour avoir trouvé refuge auprès de poneys…

Dans l’Indre, un cerf avait trouvé refuge auprès de deux poneys shetlands depuis plusieurs jours. Il cohabitait paisiblement avec les équidés qui l’avaient accepté très vite, et les habitants du village d’environ trois cent âmes ont été touchés par cette amitié inter-espèce originale.

Selon 30 Millions d’amis, le cerf aurait été élevé par une jument après avoir perdu sa mère très tôt. Il aurait alors recherché depuis la compagnie de plusieurs équidés dans la région. Mais malheureusement, l’animal a été jugé dangereux par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage de l’Indre (ONCFS), et a été abattu peu de temps après. En cause, son caractère trop proche de l’homme et des autres animaux, prouvant que l’animal aurait bien grandi au contact de l’humain. Pour l’ONCFS, le cerf représentait un danger, notamment en période de rut, et a donc choisi de l’abattre.

Trop rapidement, pour beaucoup d’habitants, qui s’étaient attaché à la présence de l’animal. La propriétaire du pré concerné et le maire de la commune essayaient de trouver un refuge à l’animal, dans les réserves zoologiques environnantes. Selon eux, trop de temps leur a été laissé pour trouver une solution afin de sauver l’animal, conscients que le cerf ne pouvait cependant pas rester dans le pré avec les deux poneys.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *