Le top 4 des destinations phares de l’année 2016 : la Mongolie

Terre d’aventure et d’espaces ouverts à perte de vue, la Mongolie est l’endroit idéal pour pratiquer la randonnée équestre. En plein cœur du territoire asiatique, entre la Russie au nord et la Chine au sud, ce pays dispose d’un mode de vie nomade et de traditions ancestrales bien ancrées. Après un franc succès en 2015, la Mongolie est de nouveau l’une des destinations phares de cette nouvelle année. Zoom sur un territoire de toute beauté.  

LA DÉCOUVERTE DE LA MONGOLIE

La Mongolie s’apparente pour beaucoup à l’Islande par ses grands espaces sauvages et désertiques. Ancrés au beau milieu d’un territoire vierge, les chevaux évoluent en toute liberté. Petits mais robustes, les chevaux mongols sont capables de parcourir des centaines de kilomètres. Très dociles et résistants, ils sont les compagnons idéals des nomades. « L’histoire des Mongols s’est créée autour des chevaux. Par conséquent, le peuple leur attache une très grande importance », explique Alizée, créatrice de voyage chez Caval&Go. Christophe Leservoisier, gérant de Cheval d’aventure, ajoute que « les Mongols sont l’un des rares peuples nomades cavaliers continuant à être nomade et cavalier. La première fois que j’ai été en Mongolie, j’ai été marqué par la similitude de certains paysages avec le Sahara. Les cavaliers apprécient principalement l’âme nomade et l’échange culturel. Cette grande richesse de vie demande à chaque personne qui s’aventure en Mongolie un peu d’humilité et de compréhension. Les voyageurs sont souvent étonnés par ce peuple cavalier qui utilise les chevaux pour travailler et se déplacer ». La Mongolie est donc la destination cheval par excellence. La diversité des paysages offre aux randonneurs des itinéraires équestres variés. Pour Sébastien Magnier, chargé de production Voyages à cheval chez Nomade Aventure, le constat est simple : « À cheval, sur les traces de Gengis Khan (fondateur de l’Empire mongol, ndlr), vous parcourrez la steppe à la rencontre de l’un des derniers peuples nomades et de ses terres chargées d’histoire. Du désert de Gobi au massif de l’Altaï, en passant le long de l’Orkhon ou du côté de l’Arkhangaï, la Mongolie reste, à l’évidence, une destination à faire une fois dans sa vie. » La Mongolie est en réalité un voyage plein de générosité et d’humanité. Au-delà des terres immenses, ce sont des peuples nomades que les voyageurs viennent découvrir. Au chaud dans les yourtes, les nomades ont beaucoup à apporter, ne serait-ce qu’une grande leçon de vie. C’est très émue que Sabine Grataloup, gérante de Rando Cheval, s’est confiée sur cette destination qui a bouleversé sa vie. « La Mongolie est un pays dont on ne revient jamais intacte. C’est la rencontre avec les nomades, la plongée dans un environnement qui est vertigineux, comme un vertige horizontal, et la monte avec de petits chevaux dont on sent le courage et l’énergie. Les clients sont attirés par la liberté, le dépaysement et les leçons de vie. Il y a une sensation de liberté sans limite. Tous les chevaux sont en liberté et le contraste qu’il y a avec les yourtes toutes petites, toutes seules au milieu de kilomètres et kilomètres de stepped, est immense. Tout comme le contraste entre l’immensité du dehors et la chaleur de l’intérieur, la chaleur humaine. Le voyage en Mongolie permet d’appréhender différemment la vie quotidienne. On voit dans quelles conditions vivent les nomades et à quel point ils sont heureux avec deux fois rien. C’est quelque chose que l’on a oublié. »

LES + DE LA MONGOLIE

La randonnée équestre en Mongolie est un voyage qui s’apprécie à la condition de faire l’impasse sur son confort de vie. De yourtes en yourtes, c’est finalement le meilleur moyen de vivre le pays et de découvrir son peuple. Alizée de Caval&Go souligne « qu’en Mongolie, la magie opère lors des rencontres avec les nomades sous la yourte. Un sourire, un regard échangé et un bol de lait d’aïrag partagé, une complicité naît entre le voyageur et le nomade – des rencontres simples, mais sincères, qui marquent le voyage. » Une manière d’appréhender le voyage partagée par Christophe Leservoisier : « L’âme nomade est le plus de la Mongolie, la vie simple, sans montre et sans heure, et davantage à cheval. Le cavalier se sent comme dans une épopée mythique avec des yourtes au loin, des chevaux en liberté, des troupeaux d’animaux. Le temps passe de façon très posée. C’est finalement une belle immersion dans un beau peuple. » Toutefois, l’âme mongole passe aussi par la découverte de son destrier, et pour Sébastien Magnier, il s’agit du top de la destination. « La découverte du cheval mongol, petit, vif et endurant, est très forte. Il est à la fois le moyen de transport le plus authentique, mais aussi un véritable passeport pour aller à la rencontre d’une population touchante et réservée. » En réalité, la Mongolie est une destination à explorer au moins une fois dans sa vie. Galoper au beau milieu des plaines de steppe à vive allure au milieu des cavaliers mongols et de leurs petits chevaux est une expérience privilégiée. Sabine Grataloup conclut en ces mots : « La Mongolie est un voyage hors du temps et hors des sentiers battus permettant un véritable lâché prise. »

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Les conseils des pros :

« Il faut apprécier vivre simplement et prendre ce que les nomades vous offrent. Sur les traces de Gengis Khan, vous chevaucherez avec des éleveurs mongols dans les steppes infinies où vous perdrez le sens du temps et de l’espace. Ici, la richesse des paysages n’a d’égale que la richesse du cœur des nomades qui y vivent », Alizée, créatrice de voyage chez Caval&Go

« C’est très important de ne pas se tromper de voyage. Il existe des voyages pour les cavaliers débutants ou pour les cavaliers confirmés. Il existe des expéditions de trois semaines avec un rythme très soutenu… Il faut veiller à ce que le voyage corresponde bien à ses envies : durée, itinéraire, conditions de confort, types de paysages… », Sabine Grataloup, gérante de Rando Cheval

« Si vous êtes disponibles au mois de juillet, ne ratez pas les fêtes du Naadam. Cette fête, célébrée les 11 et 12 juillet de chaque année, voit les Mongols se défier dans des épreuves de lutte, de tir à l’arc et de course de chevaux », Sébastien Magnier, chargé de production Voyages à cheval chez Nomade Aventure

« Il y a deux voyages à faire, celui d’été et celui d’hiver. Le voyage d’hiver peut être très rude, il peut faire -40°C, mais participer à la chasse avec les Mongols est une expérience exceptionnelle à vivre », Christophe Leservoisier, gérant de Cheval d’aventure

Par Vanessa Robbé – Photo : Rando Cheval.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *