Pourquoi monte-t-on à cheval à gauche ?

Tous les cavaliers, du débutant au plus confirmé, savent que mettre le pied à l’étrier se fait par la gauche. Cette tradition, toujours appliquée mais dont la source reste parfois méconnue, est en fait ancestrale.

Le fait de monter à cheval par la gauche vient du Moyen-Âge. Les chevaliers, portant leur épée à gauche afin de la dégainer plus rapidement et aisément de la main droite, devaient absolument éviter de blesser leur compagnon de route. Tout un chacun le sait, un chevalier sans son cheval n’est plus. Il s’avère qu’une blessure en cours de combat pouvait être très dangereuse, pour l’un comme pour l’autre.

Depuis, tous les cavaliers en herbe se sont vus instruire de cette façon et ce, depuis des siècles. Il serait aujourd’hui improbable de monter de l’autre côté de nos équidés favoris, à moins de le leur apprendre dès le plus jeune âge. Tout est question d’habitude et d’éducation avec nos compagnons à quatre pattes, il serait tout aussi difficile pour un cavalier expérimenté de se mettre en selle par la droite, que pour un cheval dressé de longue date d’en faire l’expérience.

Cette anecdote se retrouve d’ailleurs dans nos habitudes quotidiennes, puisque nous enfourchons également nos véhicules à deux roues par la gauche.

AB

Photo europeanhorsemanship

1 comentaire

  1. Quid des chevaliers gauchers à l’époque ? Ils devaient être des gauchers contrariés ! Toujours est-il que c’est en effet tellement une habitude de monter à gauche que je n’envisagerai pas de monter de l’autre côté, je crois même que j’en perdrais mon équilibre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *